Vous êtes sur le site Hearing Direct FR

Visiter le site US

Guide de l'audition

 

Joan McKechnie.png Joan McKechnie

Détentrice d'une licence en audiologie et en orthophonie

Je suis Joan, votre audioprothésiste chez HearingDirect.com. Ce guide de l'audition répondra à de nombreuses questions que je reçois régulièrement à propos de tout ce qui touche à l'audition. J'ajoute constamment des informations à ce guide en fonction de vos commentaires et de vos questions. Si vous souhaitez avoir plus d'informations concernant un sujet en particulier, ou si vous aimeriez qu'un sujet soit abordé, je serais ravie de lire vos suggestions : cliquez ici pour proposer une question ou un sujet, ou n'hésitez pas à nous appeler au 08 05 63 81 99.

Les sujets en un clin d'œil :

« L'audition est un cadeau précieux, qui nous aide à comprendre le monde qui nous entoure. Les scientifiques nous disent que nos oreilles détectent des ondes dans l'air et que notre cerveau les traduit en sons, mais l'audition va bien au-delà, c'est discuter avec des amis, écouter nos enfants, parler de problèmes ou se détendre en musique.Les sons nous procurent des informations et évoquent des pensées et des sentiments qui donnent du sens à nos vies. »

Qu'est-ce que le son ?

Le son consiste en des ondes ou des vibrations dans l'air. Une oreille en bonne santé peut capter des vibrations, et l'unité de mesure utilisée pour leur fréquence est le Hertz, ou Hz. L'oreille convertit les vibrations en signaux électriques qui sont envoyés au cerveau, où ces signaux sont traduits en information compréhensible, comme la parole et la musique.

Notre cerveau détermine le type de son dont il s'agit selon le volume et le ton des vibrations. Le volume du son se mesure en décibels, ou dB SPL. Plus le volume est intense, plus le son se propage loin, et plus il semble fort.

Le rythme auquel un son vibre s'appelle la fréquence, et plus la fréquence est haute, plus le son est aigu, comme une flûte piccolo ou un chant d'oiseau. Les sons peuvent être plus graves, comme le tonnerre au loin. La fréquence est une mesure physique, et le ton consiste en la manière dont nous percevons la fréquence.

La perception de la force d'un son varie d'une personne à une autre, et il serait donc utile de mentionner ici comment on décrit les degrés de force : inaudible, très bas, bas, modéré, fort, très fort ou trop fort. Pour un son d'un même volume, différentes personnes pourraient les juger différemment. Par exemple, une personne peut considérer de la musique rock comme forte, alors qu'une autre la considère comme trop forte.

Les caractéristiques de différents sons varient grandement. Des sons simples comme les tons purs ne contiennent qu'une fréquence. Mais la plupart des sons du quotidien sont des sons complexes, qui contiennent de nombreuses fréquences. La parole, par exemple, consiste en des vibrations à différents volumes et à plusieurs fréquences, dont la plupart se situent entre 250 et 8 000 Hz.

Comment entendons-nous ?

Le son se propage en vagues de pressions à travers l'eau, les gaz (comme l'air) et d'autres matières. La communication verbale se propage comme ceci, mais comment comprenons-nous ce que nous entendons ? L'oreille humaine est conçue pour recevoir des sons, mais elle joue également un rôle très important dans l'équilibre et le positionnement du corps.

Nos oreilles sont séparées en trois parties : l'oreille externe, l'oreille moyenne et l'oreille interne. Les ondes de son traversent chaque partie de l'oreille jusqu'au cerveau, où elles sont analysées et traduites en quelque chose qui a du sens. La meilleure façon de décrire la façon dont nos oreilles fonctionnent est de décrire le chemin que traverse le son dans chaque partie :

1) L'oreille externe

L'oreille externe comprend le pavillon (également appelé l'auricule), le conduit auditif externe et le tympan. Le pavillon est la partie externe de l'oreille, faite de cartilage, de tissus et de peau. Il recueille les sons et les dirige vers le conduit auditif, qu'il protège également. Le conduit auditif est un tube qui mène directement au tympan.

2) L'oreille moyenne

L'oreille moyenne est une chambre remplie d'air connecté aux voies nasales et à la gorge par la trompe d'Eustache, qui équilibre la pression de l'air des deux côtés du tympan. Habituellement fermée, la trompe d'Eustache s'ouvre naturellement lorsque vous déglutissez ou que vous baillez. Le son qui arrive au tympan le fait vibrer, ce qui transmet ce son aux trois plus petits os du corps. Ces os, ou osselets, sont communément appelés le marteau (ou malleus), l'enclume (ou incus) et l'étrier (ou stapes), qui connectent le tympan à l'oreille interne. Ces minuscules os amplifient les vibrations et dirigent les ondes sonores vers l'oreille interne.

3) L'oreille interne

L'oreille interne est remplie de liquide, et contient la cochlée, en forme de spirale, ainsi nommée en référence au mot latin pour désigner la coquille d'un escargot. L'intérieur de la cochlée est recouvert de plus de 15 000 cellules ciliées (appelées cellules ciliées internes et externes), qui transforment les vibrations sonores provenant des osselets en signaux nerveux qui sont envoyés au cerveau. Le nerf auditif contient des milliers de fibres nerveuses qui aident notre cerveau à interpréter et comprendre ces signaux. L'oreille interne contient également notre système vestibulaire, essentiel pour garder son corps en équilibre.

The Inner Ear

Haut de page

Que peut-il arriver ?

Types et causes de pertes d'audition

Si une perte d'audition peut survenir pour plusieurs raisons, son origine peut appartenir à deux catégories principales : conductive et neurosensorielle. Une perte d'audition peut être due à une combinaison des deux types, on parle alors de perte d'audition mixte.

La perte d'audition conductive résulte de toute obstruction qui empêche les ondes sonores d'atteindre l'oreille interne. Les causes d'une perte d'audition conductive peuvent être :

  • Une accumulation de cérumen
  • Un amas de fluide dans l'oreille moyenne (par exemple une otite avec épanchement chez les enfants)
  • Une croissance osseuse anormale dans l'oreille moyenne (otosclérose)
  • Des infections de l'oreille moyenne (otite moyenne)
  • Une perforation du tympan

Une perte d'audition neurosensorielle désigne les problèmes provenant de la cochlée ou du nerf auditif.

La plupart d'entre eux sont dus à une détérioration des minuscules cellules ciliées internes ou externes. Cela représente 90 % des pertes d'audition permanentes, et bien qu'elle puisse simplement être un signe de l'âge, d'autres raisons comprennent :

Une exposition traumatique au bruit

  • Traumatisme crânien
  • Infections virales de l'oreille interne et/ou du nerf auditif, comme les oreillons
  • Certains traitements médicaux, comme la chimiothérapie et la radiothérapie
  • Une disposition génétique
  • Les pertes d'audition neurosensorielles ne peuvent actuellement pas être soignées médicalement

Il peut être possible qu'une perte d'audition conductive survienne en même temps qu'une perte d'audition neurosensorielle. Lorsque c'est le cas, la perte d'audition est désignée comme une perte d'audition mixte. 

Perte d'audition due au bruit

Une cause fréquente de la perte d'audition est l'exposition prolongée à son nocif (bruit), ou à un son soudain et bref mais intense, comme une explosion près de l'oreille. La nature de la perte d'audition due au bruit est neurosensorielle, et elle ne peut actuellement qu'être traitée et pas guérie. La plupart des gens souffrant de perte d'audition due à une exposition au bruit auraient pu l'éviter. Une exposition excessive au bruit peut survenir sans qu'on le réalise à la maison, à cause de la musique ou d'un lecteur mp3 par exemple, ou résulter d'un environnement de travail. L'oreille humaine recueille les sons dont la fréquence se trouve entre 20 et 20 000 Hz. Nos oreilles sont les plus sensibles aux sons se trouvant entre 2 000 et 5 000 Hz, cette fourchette étant celle de la parole et là où une exposition au bruit provoque le plus de dommages.

Nous pouvons éviter une perte d'audition en restant dans des environnements où les seuils sonores ne sont pas nocifs. Nombre d'entre nous sont quotidiennement exposés aux effets nocifs du son. Nos oreilles peuvent supporter des sons très forts pour des périodes très brèves, mais plus le son est fort, moins nous pouvons le supporter dans la durée avant qu'il ne cause des dommages. Par exemple, la plupart d'entre nous peuvent supporter des bruits de 90 décibels jusqu'à 8 heures sans dommage permanent, mais à 100 décibels ce temps se réduit à deux heures seulement. Le graphique ci-dessous montre les chiffres habituels selon les sources du bruit :

Noise Source

Ces chiffres sont les lignes directrices concernant les seuils qui ne doivent pas être excédés au travail, selon l'équivalent britannique de l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, le Health and Safety Executive :

Exposition quotidienne ou hebdomadaire - 87 dB

Pression sonore maximale - 140 dB

Les bouchons d'oreilles forment une manière très efficace de protéger son audition. Ils sont disponibles dans une variété de matériaux, dont la mousse, la cire, la gomme et la silicone. Les musiciens, par exemple, portent des bouchons d'oreille sur-mesure qui ne déforment pas la musique et n'affectent pas leur performance. Les bouchons d'oreille en mousse sont les moins onéreux, et ils peuvent réduire le son qui atteint l'oreille interne de 35 dB.

Parmi les professions particulièrement à risque de souffrir de perte d'audition en raison d'une exposition au bruit, on compte les pompiers, les policiers, les ouvriers en usine, les agriculteurs, les ouvriers en bâtiment, le personnel militaire, les ouvriers de l'industrie lourde, les musiciens et les professionnels de l'industrie du spectacle. Il est important de porter correctement une protection auditive et ce systématiquement lorsque l'on se trouve dans un environnement de travail bruyant, ou dans un endroit où une protection auditive est obligatoire.  

En quoi consiste un examen auditif ?

Les tests d'audition sont faciles et assez simples à passer pour la personne testée. Les résultats sont instantanés, et vous saurez immédiatement si vous souffrez d'une perte d'audition et ce que vous devez faire. Pour beaucoup, les résultats d'un test sont un grand soulagement, peu importe ce qu'ils annoncent. Une fois que vous avez cherché cette aide, vous trouverez les étapes suivantes claires et elles vous changeront la vie.

Le professionnel de l'audition commencera en général par vous poser des questions concernant votre santé auditive, votre santé en général et votre style de vie. En posant ces questions, ils peuvent juger les possibles dommages que vos oreilles ont pu rencontrer, en raison d'une maladie, de l'âge, de votre métier, de vos loisirs, etc. 

Examen de l'oreille

Un examen physique de vos oreilles est effectuée pour éliminer tout problème médical comme une infection, ou une obstruction comme de la cire. L'otoscopie est un examen qui consiste à observer le conduit auditif avec le cône d'un otoscope. L'inspection du tympan peut également fournir des informations sur ce qu'il se passe dans l'oreille moyenne. 

Que se passe-t-il durant un test auditif ?

De tous les examens qui peuvent être effectués, un test audiométrique de ton pur est le plus commun. Il évalue la sensibilité de votre audition à différentes fréquences. Un casque audio est porté par-dessus les oreilles, ou des écouteurs en mousse sont insérés dans le conduit auditif, et vous devrez peut-être aller dans une salle de test insonorisée. Le casque est alors connecté à l'audiomètre.

Ce dispositif spécialisé produit des sons à des fréquences et des niveaux spécifiques, de façon indépendante dans chaque oreille. Le patient devra indiquer s'il a entendu le son, soit en levant la main soit en appuyant sur un bouton. À mesure que le test progresse, le professionnel de l'audition marquera les résultats sur un audiogramme, où la fréquence est représentée sur l'axe horizontal et le volume sonore sur l'axe vertical. Une fois que la fréquence a été examinée et notée, les points sont reliés pour former une ligne, pour que vous puissiez facilement lire vos résultats et les comparer à ce qui est considéré comme dans la norme. Ces résultats indiquent vos « seuils ». Avec une audition normale, le seuil d'audition est de 20 dB ou moins pour n'importe quelle fréquence. Avec une perte d'audition, ce nombre augmente. 

Haut de page

Qu'indiquent les résultats d'un audiogramme ?

À la fin d'un test d'audition, on vous dira peut-être que vous disposez d'une audition normale, ou d'une perte d'audition légère, modérée, sévère ou profonde. L'image ci-dessous est un exemple d'audiogramme.

La perte d'audition est mesurée en décibels Hearing Level (dB HL), ou niveau d'audition. Si vous pouvez entendre des sons à diverses fréquences entre 0 et 20 dB, vous disposez de ce que l'on appelle une audition normale. Voici les seuils pour les différents types de perte d'audition :

Légère 20-39 dB HL

Modérée 40-69 dB HL

Sévère 70-90 dB HL

Profonde >90 dB HL

Audiogram

Qu'implique une perte d'audition ?

Vous n'êtes pas seul.

L'impact d'une perte d'audition sur nos vies et celles de ceux qui nous entourent peut être considérable. Il devient plus difficile de faire la différence entre la parole et le bruit. Vous pouvez vous sentir seul ou frustré. Vous pouvez prendre du retard au travail, limiter vos interactions sociales, et tout simplement passer à côté de beaucoup de choses. Mais vous n'êtes pas seul : bien que l'âge puisse affecter notre audition, 20 % de la population entre 40 et 60 ans souffre d'une forme de perte d'audition. Mais un manque de connaissance, ou la pression sociale peuvent empêcher de nombreuses personnes de recevoir une aide simple et efficace.

La façon dont les personnes se placent face à la perte d'audition est une décision très personnelle, qui reflète bien plus que leur simple capacité à entendre. Cela peut également être compliqué parce qu'une perte d'audition est souvent irrégulière. Les personnes souffrant de perte d'audition partielle peuvent observer une différence dans la qualité de leur audition d'un jour sur l'autre, ou selon la situation, ou pas du tout.

Une perte d'audition non-traitée peut engendrer de nombreux problèmes qui peuvent empirer avec le temps. De nombreuses personnes souffrent d'anxiété ou de perte de confiance en elles. Ceci peut résulter en une dépression, ou conduire les gens à se retirer de leur groupe d'amis ou de situations sociales en raison d'un sentiment de manque de contrôle et d'intimité avec leurs amis et leur famille. La perception que les gens ont de vous peut également souffrir, et se manifeste souvent par l'impression que vous pourriez être moins intelligent. Voilà pour les mauvaises nouvelles ! La bonne nouvelle, c'est que si vous vous inquiétez d'une possible perte d'audition, il existe des solutions qui vous permettront de mieux vivre.

Liste de vérification rapide.

Vous pourriez souffrir d'une perte d'audition :

Si vous avez déjà :

  • Été exposé au bruit (au travail ou dans vos loisirs)
  • Eu une infection virale de l'oreille
  • Suivi une chimio ou une radiothérapie
  • Des antécédents familiaux de perte d'audition

Si vous :

  • Avez du mal à utiliser un téléphone
  • Pensez que les gens parlent dans leur barbe
  • Devez monter le son de la TV bien plus fort que les autres membres de votre famille
  • Avez des difficultés à suivre des conversations

Haut de page

Présentation des aides auditives

Fondamentalement, un instrument auditif ou une aide auditive est un dispositif électronique fonctionnant par pile qui amplifie le son. Avec un dispositif numérique, le son est perçu par un micro puis converti en signaux électriques. Un minuscule amplificateur augmente le volume sonore des signaux, et les reconvertit en sons pour qu'ils soient diffusés par un haut-parleur dans le conduit auditif. D'autres modifications peuvent être apportées au signal grâce à la puce numérique pour améliorer la qualité du son, particulièrement la parole.

Types/styles de dispositifs auditifs

Au cours des dernières années, les professionnels de l'audition ont assisté à de grands changements non pas simplement dans les capacités des dispositifs, mais également dans la façon dont ils sont portés. Ces changements peuvent être attribués à une réduction dans la taille des composants, à une meilleure durabilité et aux préoccupations cosmétiques des utilisateurs. Il existe 4 principaux styles, et leur choix dépend de facteurs tels que le degré de la perte d'audition, et la dextérité manuelle du porteur.

Le contour d'oreille (BTE)

Ce dispositif est logé dans un petit boîtier, habituellement courbé et logé derrière l'oreille. Le son est délivré dans le conduit auditif par un embout fait sur-mesure ou par un système de tube. Les tubes fins sont un changement esthétique relativement récent, et sont appelées « ouvert » ou « open fit » par les professionnels de l'audition, car elles prennent moins de place dans le pavillon et le conduit auditif qu'un embout sur-mesure. Les tubes fins se terminent généralement avec un dôme en silicone souple, dont la taille peut varier. Les dispositifs contours d’oreille (BTE) sont devenus de plus en plus petits avec le temps, et l'arrivée de produits appelés « micro-contour à écouteur déporté » a contribué à ce changement. « écouteur déporté » signifie que l'écouteur ou que le haut-parleur se situe dans le conduit auditif, et qu'il est connecté au reste du circuit par un câblage fin, habituellement protégé par du plastique. Ce circuit est placé derrière l'oreille.  

Intra-auriculaire (ITE)

Les dispositifs intra-auriculaires se trouvent dans un boîtier qui tient dans le pavillon. Ils sont simples à manipuler, offrent un assez bon accès aux boutons et peuvent parfois se voir lorsque l'on se tient face à face avec quelqu'un. 

Intra-conduit (ITC)

Les aides ITC sont plus petites, elles n'occupent que la moitié inférieure de l'oreille externe ce qui les rend plus intéressantes d'un point de vue cosmétique. Vous ne pouvez habituellement pas vraiment voir cette aide auditive lorsque vous êtes face à quelqu'un. 

Intra-profond (CIC)

Avec les dispositifs ITC et ITE, les dispositifs CIC sont considérés comme plus modernes et plus esthétiques. Les CIC sont placés si profondément dans le conduit auditif qu'ils sont pratiquement invisibles. Les conduits auditifs de certaines personnes peuvent être trop étroits pour contenir le dispositif.

Acouphènes

Les acouphènes sont plus couramment appelés « bourdonnements d'oreille », mais il existe différents types d'acouphènes. Ils peuvent varier selon leur son (tintement/claquement/battement), leur sévérité, et l'irritation qu'ils provoquent. On peut signaler des épisodes intermittents qui ne présentent pas une grande gêne, ou un acouphène constant qui peut impacter la vie quotidienne de manière négative. Ils peuvent survenir quelques fois par mois ou plusieurs fois par jour, durer de quelques instants à plusieurs heures, ou même être constants et ne pas s'arrêter durant le sommeil.

La plupart des gens souffrent d'acouphènes à un moment durant leur vie, même ceux qui ont une audition normale. Ils peuvent résulter d'une exposition à un son bruyant, comme après un concert de rock. Ils peuvent également se présenter de manière spontanée et sans raison, puis disparaître aussi soudainement qu'ils étaient arrivés. De nombreuses personnes croient que cela fait partie intégrante du système auditif. C'est lorsque les acouphènes commencent à impacter de manière négative la vie quotidienne qu'un suivi médical plus poussé peut être nécessaire.

Les acouphènes sont de vrais phénomènes, ce sont des sons que la personne qui en souffre entend réellement, et ce même si personne d'autre ne l'entend. Les acouphènes peuvent être le symptôme de certaines complications médicales, ils ne devraient donc jamais être ignorés ou sous-estimés. Si vous souffrez d'acouphènes persistants, et/ou si votre problème d'acouphènes est accompagné de sensations de vertige ou de perte d'équilibre, vous devriez voir votre médecin généraliste ou votre médecin référent dès que possible.

Back to the Top